DJ HAPA

Hapa, être DJ a-t-il toujours été ton objectif final ? Dis-nous comment tout a commencé ?

Je ne m’attendais pas à être toujours DJ 25 ans plus tard. La plupart des DJ avec qui j’ai commencés sont passés à autre chose et honnêtement, je n’arrive pas à croire que le temps a aussi vite filé. Dans mon esprit, je suis encore un DJ de 24 ans qui essaie de se faire les dents dans cette industrie. Je trouve autant de satisfaction à me produire devant une foule qu’à coacher des DJs. Pour moi, c’est le même sentiment d’être sur scène pour performer, d’être sur la piste de danse ou d’être dans une salle pour coacher des jeunes DJs.

 

Peux-tu nous parler de certaines choses que tu as faites ou accomplies et dont tu es le plus fier ?

J’ai eu la chance de vivre tellement d’expériences différentes comme par exemple être le premier DJ à mixer lors du journal télévisé de l’actualité du matin sur KTLA (Los Angeles, Californie, chaîne de télévision). Aussi, j’ai partie d’une équipe primée aux Emmy Awards et c’était vraiment une première d’avoir un DJ en direct à la télévision tous les matins. J’ai partagé des scènes avec certains des plus grands et j’attends toujours que quelqu’un me dise : “Mais comment ce gars est-il arrivé ici ?!” – Michael Jackson, Bruno Mars, Marshmello, Earth Wind and Fire, Miles Electric Band.

Cependant, l’un des plus grands moments pour moi est probablement à chaque fois que je vois quelqu’un que j’ai coaché ​​franchir une étape importante dans sa propre carrière. Cela me rend aussi heureux sinon plus heureux que si c’était mon propre accomplissement.

 

 

Maintenant que tu as ta propre carrière, quels sont les meilleurs conseils que tu pourrais donner aux nouveaux DJ qui cherchent à percer et à faire leur premier concert ?

Tout d’abord, identifiez votre « pourquoi » et soyez honnête avec vous-même à ce sujet. Il y a beaucoup de DJs aujourd’hui qui se lancent juste pour essayer de gagner rapidement de l’argent, et je suis ici pour vous dire que le Djing ne vous fera pas devenir riche rapidement. Cela peut être un voyage incroyable qui mène à de nombreuses opportunités, même au-delà des platines, mais il est important d’identifier pourquoi vous souhaitez devenir DJ. Ensuite, je dirais fixer des objectifs. Ne dis pas simplement que je veux jouer à Coachella l’année prochaine. C’est un super rêve, mais par quelles étapes devez-vous franchir maintenant pour y parvenir ? Enfin, trouvez des personnes qui vous soutiendront et vous aideront à grandir. Trouvez un coach qui vous aidera à tirer le meilleur parti de votre potentiel.

 

Selon toi, quelles sont les premières techniques que les gens devraient le plus étudier / pratiquer / maîtriser pour commencer ?

À un moment donné, je pensais qu’il était très utile d’apprendre à beatmatcher manuellement. J’avais l’habitude de croire que c’était la première chose que les gens devraient apprendre, mais je suis un peu revenu dessus. Quand je mixais avec des disques vinyles, c’était NÉCESSAIRE. Mais maintenant, avec la technologie et l’utilisation du bouton de synchronisation, j’ai l’impression que le beatmatching manuel est secondaire. Je pense toujours que c’est important mais je pense surtout que les DJ devraient se concentrer sur la compréhension de la musique et la décomposition des chansons pour déterminer lesquelles peuvent être mixées ensemble.

Est-ce que tu mixes avec des vinyles et si oui, pourquoi ?

J’ADORE le vinyle, mais je n’aime pas les emporter à un concert et risquer de les ruiner. Je m’en suis fait voler dans les aéroports ou encore des boissons se sont répandues sur les disques lors de concerts. Je pense aussi qu’il y a certaines limitations lors de l’utilisation uniquement de vinyle – aucune possibilité de remixer en direct, de passer à des repères instantanés, de mélanger avec des boucles. J’ai encore une collection d’environ 50 000 disques vinyles et je n’en connais même pas vraiment la moitié.

 

As-tu eu la chance de voyager dans des endroits sympas pour travailler ? Quel est l’endroit que tu as adoré ?

Voyager au Moyen-Orient. Une expérience puissante.

 

Qu’est-ce qui te motive au quotidien ?

Se nourrir de l’énergie des personnes que je conseille. C’est génial de voir à quel point une personne est excitée quand elle réussit sa première transition, qu’elle arrive à faire son premier mix.

 

Comment penses-tu qu’Hercules aide les DJs débutants ?

La fonction Beatmatch Guide est si puissante ! De plus, l’engagement d’Hercules envers l’éducation est incomparable, Hercules s’engage vraiment pour enseigner au plus grand nombre le DJing.

 

Qu’est-ce que tu préfères dans le fait d’être DJ ?

  1. La connexion avec le public. Voir tout le monde bouger au même rythme. C’est incroyable.
  2. Les surprises. Je ne sais jamais à quoi m’attendre, cela m’est arrivé à Anguilla la nuit du Nouvel An, l’alimentation était coupée et il fallait savoir quoi faire. La foule s’est éclatée quand j’ai commencé.

"Je pense que les DJ devraient se concentrer sur la compréhension de la musique et la décomposition des chansons pour déterminer lesquelles peuvent être mixées ensemble"