DJ Academy

03 Pratiquer est la clé du succès

Quelques bases techniques pour mixer deux morceaux.

« Soyez créatifs et ouverts. Essayez des trucs, mais ne brûlez pas les étapes de l'apprentissage. »
Ratus

Votre ordinateur est allumé, vous avez lancé le logiciel DJUCED®, vous avez sélectionné et chargé tes morceaux de musique. Votre contrôleur est lui aussi allumé et branché à votre ordinateur. On va pouvoir commencer.

Etape 1
Vous sélectionnez un titre pour le deck A, et un second morceau pour le deck B. Ecoutez bien ces deux titres l’un après l’autre pour bien vous imprégner du rythme et le comprendre. Réécoutez-les autant de fois que nécessaire.

Etape 2
Ensuite, sur chaque piste, on commence par déterminer un point CUE, c’est-à-dire un point auquel vous allez faire démarrer votre morceau : pour cela, nous vous recommandons de prendre votre repère sur un temps fort d’une mesure (en général le premier « kick » d’une mesure.)

Etape 3
A présent utilise le pitch fader, ce curseur sur chaque platine qui permet de régler le nombre de battements par minute. Il faut mettre les deux pistes à la même vitesse, pour qu’en passant de l’une à l’autre, ça ne choque pas les oreilles du public, et surtout que les morceaux ne se décalent pas entre eux.

Etape 4
Une fois que c’est fait, on lance le premier titre, puis, lorsque ce dernier arrive à l’outro, on envoie le deuxième. Il faut bien penser à lancer le deuxième morceau sur le temps fort du premier => C’est le fameux « Drop on the One »

Surtout pas d’inquiétude si le résultat ne vous satisfait pas, vous débutez, vous apprenez donc laissez-vous le temps de bien découvrir la discipline et de maîtriser les différents boutons de votre contrôleur et les techniques de notre logiciel DJUCED®.

S’il y a un léger décalage de phase, on recale le second morceau en l’avançant ou en le reculant avec la couronne extérieure de la Jogwheel ou des boutons de pitchbend.

Théoriquement, toutes ces étapes se font casque sur la tête et le public ne les entend pas mais comme nous sommes en pleine phase d’apprentissage, vous pouvez tout à fait réaliser ces manipulations sans casque.

Une fois que les deux morceaux sont bien calés, il suffit de jouer avec les faders de volumes de la partie table de mixage, pour faire disparaître le premier morceau et apparaître le deuxième.
On peut couper progressivement ou d’un coup sec, selon les goûts et les styles. C’est ce que va entendre le public : quand le fader de volume est en bas, il n’y a que le DJ qui peut écouter le son grâce à la pré-écoute dans son casque.

Beatmatch vos chansons avec les jogwheels

1/ Battre la mesure
Faire interagir l’utilisateur en rythme avec la musique : appuyer sur une touche comme dans Guitar Hero. Visuellement, le faire avec des Waveforms de DJUCED®.
But : bien comprendre la notion de rythme, temps fort/faible
♦ Mesurer l’exactitude de battre la mesure. On pourrait utiliser les temps forts et faibles.

2/ Changer le BPM
Changer la valeur de BPM d’un morceau.
But : comprendre le Beat Par Minute.
♦ Faire correspondre 2 valeurs de BPM.

3/ “Drop on the One”: CUE – Play
Faire démarrer un morceau sur un temps fort avec la combinaison CUE et Play.
But : aligner un temps fort sur un autre.
♦ Mesurer l’exactitude avec un % de phasemètre : CUE sur temps faible / Play sur temps fort

4/ “Drop on the One”: Baby Scratch
Faire démarrer un morceau sur un temps fort avec une Jogwheel, Disque Vinyle
But : aligner un temps fort sur un autre avec un petit scratch
♦ Mesurer l’exactitude avec un % de phasemètre

5/ Recaler un morceau non en phase
Faire recaler un morceau qui n’est pas en phase avec la couronne extérieure d’un Jogwheel ou des boutons de pitch bend.
But : réaligner les temps forts.
♦ Mesurer le temps pour recaler un morceau.

6/ Transition au crossfader
Faire réaliser une transition simple avec un crossfader.
♦ Mesurer le timing de la transition en faisant suivre un curseur à l’écran.

7/ Transition “Hip hop”
Faire réaliser une transition Crossfader + Baby Scratch.
♦ Mesurer le timing des actions à l’écran.

8/ Transition “Seamless” avec égaliseur
Faire réaliser une transition Seemless avec les potards d’égaliseurs.
♦ Mesurer le timing des actions à l’écran.

9/ Sélection du « BON » morceau suivant
Faire choisir un morceau en fonction de son BPM, de sa tonalité et de son genre.
But : expliquer le genre, la tonalité et l’écart de BPM.
♦ Mesurer si le genre correspond, la tonalité et l’écart de BPM (<5%)