Karla Kenya

Karla, la musique est ta passion depuis toujours et tu vis pour elle. Tu es DJ professionnelle, journaliste musicale et animatrice à la télévision et la radio. En plus, tu es ambassadrice de Hercules depuis plus de 5 ans

Y a-t-il quelque chose que tu ne saches PAS faire ?
Oui ! Je suis la pire conductrice que tu aies jamais connue ! Beaucoup de personnes ont eu la trouille de leur vie avec moi, quand j’étais au volant !

Plus sérieusement, peux-tu nous raconter comment tu as fait tes tout premiers pas dans le DJing ?
Pour être honnête, je suis d’abord tombée amoureuse de la musique. Après le travail, je passais des heures et des heures à découvrir de la musique et des artistes. J’ai trouvé tellement de musiques géniales que j’ai eu envie de partager ça avec d’autres. Le DJing, c’était la seule manière de le faire. La suite, ça a été des années passées à m’entraîner à la maison, sur de véritables platines, avant de me sentir suffisamment confiante pour jouer devant un public. J’étais tellement nerveuse… J’ai vraiment été nulle lors de mon premier concert.

Tu vis entre Berlin et New York, comment est-ce que cela t’inspire ?
J’adore Berlin pour sa culture techno et house music ; tu peux sortir tous les soirs et découvrir de petites salles inattendues, où l’on joue de la bonne musique. Ça m’aide à suivre les nouveaux artistes qui apparaissent dans la scène house underground. À New York, tout ce qui compte, c’est la vitesse et la performance. Je suis entrepreneuse, et la mentalité hyperactive caractéristique de New York me permet de me concentrer plus facilement sur l’aspect commercial des choses.

Quels sont tes endroits préférés pour faire la fête à Berlin et New York ?
C’est un choix difficile… ça change tout le temps. Les meilleures soirées auxquelles j’ai joué étaient organisées en extérieur. À Berlin, IPSE est toujours un chouette endroit en été. Il y a plein d’endroits géniaux aussi à New York.

Jusqu’à présent, quelle a été ta meilleure expérience de DJ ?
Jouer au Bushfire Festival du Swaziland, l’année dernière. Ce festival était très spécial pour moi, parce que c’était la première fois que je jouais dans le pays natal de ma mère, en Afrique. J’ai eu l’impression de revenir chez moi, et le public est devenu dingue en entendant la musique ! Les Swazis savent faire la fête !

Si tu ne devais en choisir qu’un :

À quels artistes dois-tu ta passion ?
J’ai grandi en écoutant de la soul music et beaucoup de pop. En tant que femme, j’ai toujours été inspirée par Madonna, par sa capacité à transformer son style et toujours se réinventer pendant toutes ces années, et à ignorer ses détracteurs. J’ai un faible pour Stevie Wonder. Et pour moi, Michael Jackson reste l’artiste le plus talentueux de tous les temps.

Quel effet ça te ferait de jouer en concert avec un(e) autre DJ ? Avec qui aimerais-tu partager l’affiche ?
C’est toujours sympa, de jouer avec ses collègues. J’essaie toujours de voir au moins 10 minutes du set du DJ qui passe avant moi, histoire de pouvoir observer la foule et capter l’ambiance de la soirée. Parfois, il faut changer complètement sa setlist et jouer des morceaux que tu n’avais pas prévu de jouer, simplement parce que l’ambiance est totalement différente.
Il y a pas mal de collègues avec qui je voudrais jouer ; Jazzy Jeff, ce serait un bon début.

Qu’est-ce que tu aurais aimé savoir lorsque tu as débuté ta carrière de DJ professionnelle ?
J’aurais aimé savoir à quel point tu finis par payer ces longues nuits, physiquement ! J’aurais commencé à faire du sport et à manger sainement beaucoup plus tôt !!! LOL Honnêtement, j’aurais aimé savoir qu’il faut vraiment beaucoup plus de temps que je ne pensais pour devenir performant et confiant dans ce que tu fais.

Quels seraient tes principaux conseils et astuces à l’attention de ceux qui veulent commencer à faire du DJing ?
Ne vous acharnez pas à perfectionner votre technique de mix ; ça viendra avec la pratique. Soyez passionné(e) et surtout, choisissez parfaitement votre musique. Le public se souviendra toujours de la musique qui est passée et de ce qu’il a ressenti.

Pour conclure, est-ce que tu as des projets sympas pour l’avenir ?
Je vais produire d’autres contenus dédiés à la musique et au lifestyle pour la télévision nationale allemande. Pour moi qui viens de la radio, c’est vraiment génial ! J’ai aussi un autre projet génial en préparation. Vous en entendrez parler bientôt.

“It’s the absolute best bit of kit for starting on. I had one, partied hard with it and had some of the best times of my life.”

#karlakenya